Justine-Arma

Justine Arma . Podcast Girl . Entrepreneur Badass

Justine-Arma

Justine Arma Podcast Girl Entrepreneur Badass

Comment éviter de procrastiner dans son business ?

Comment éviter de procrastiner dans son business ?

Comment éviter de procrastiner même si l’automne est arrivé, que les envies de plaid, de chocolat chaud et de Harry Potter se font ressentir ? Je vous donne quelques conseils pour que le verbe « procrastiner » ne soit, pour vous, plus conjugué au présent, mais soit bel et bien du passé.
« Je ferais ça demain. », « Aujourd’hui, je n’ai pas le temps. », « Ça peut attendre… », et autres réflexions que l’on se fait à soi-même pour retarder la prise en charge d’un travail que l’on pourrait commencer de suite ; c’est ce qu’on appelle la procrastination.
Un mot compliqué qui, pourtant, concerne, ou a déjà concerné, un bon nombre d’entre nous, entrepreneur.e.s. Avec quelques conseils efficaces, nous devrions vous et moi à la fin de cet article,, reprendre notre café, thé ou tisane, remettre nos lunettes sur le nez et dégainer notre ordinateur avec pour seul objectif : adieu la procrastination – bonjour le business qui cartonne ! C’est parti !

Sommaire

Une bonne organisation contre la procrastination

On ne le dira jamais assez, mais être organisé.e dans son business, comme dans sa vie privée, ne peut être que bénéfique. Non pas que vous ne puissiez pas faire sans, mais vous y gagnerez beaucoup, en temps et en énergie, avec une bonne logistique.

Faire une liste des tâches à effectuer

Avant de commencer à travailler, il est essentiel d’avoir un visuel de l’ensemble des choses à faire dans votre quotidien, votre journée et votre semaine. Pour cela, je vous conseille d’abord d’écrire une par une chacune des actions à réaliser, même les plus petites. Cela, en plus de libérer votre esprit, permettra d’évaluer plus précisément ce qu’il vous reste à faire, ainsi que le temps nécessaire à la réalisation.
Pour cela, si vous êtes de la team du papier, dédiez un carnet à cet effet. Il existe même des “carnets de tâches” spécialement prévus pour cette utilisation.
Si vous êtes plutôt team digital, vous pouvez utiliser des outils tels que Notion, Trello, Click up ou encore Todoist. Mais vous connaissez déjà mon grand amour pour Notion.
Choisissez celui qui vous convient le mieux , qui vous semble le plus pratique et ne vous fera pas vous disperser.

Fractionner les tâches qui demandent du temps/beaucoup de travail

Une fois la liste des tâches effectuée, il y en a peut-être certaines qui vous paraîtront beaucoup plus importantes que d’autres. Je veux dire par là qu’elles vous prendront plus de temps, voir, même, que vous ne pourrez pas en estimer le temps.
Pour celles-ci, autant que possible, divisez-les en plus petites tâches. Cela vous permettra certainement de mieux évaluer le temps de travail, mais aussi de les réaliser ensuite en plusieurs étapes.
Dressez les par ordre de priorité pour vous rapprocher de votre objectif principal et tenter tout de même d’estimer le temps pour chacune d’entre elles afin de les glisser dans votre planning.

Se fixer un délai pour chaque tâche

Envoyer des documents administratifs, livrer un produit à un client, payer des factures, etc. Les délais sont parfois clairs et précis.
Lorsque ce n’est pas le cas, il est important de s’en imposer un, selon l’urgence (ou non) de chaque action à effectuer, afin d’éviter les « dernières minutes », voire de louper le coche.

Réaliser les tâches une par une

Après ce « pré-travail », vous pouvez enfin vous y mettre !
Selon l’ordre d’importance que vous leur avez donné, réalisez les tâches en vous concentrant sur chacune d’entre elles. Ne démarrez pas autre chose tant que vous n’avez pas coché la case précédente, au risque de n’en finir aucune correctement.
On est d’accord, il y a toujours l’exception qui confirme la règle, les urgences.
On ne va pas continuer à faire la vaisselle si le robinet fuit et inonde la pièce.
Mis à part ces malencontreuses urgences, on ne devrait pas passer du coq à l’âne constamment, pour un travail bien mené.
Pour avoir une idée du temps que vous passez sur chaque tâche, et surtout rester focus sur celle-ci, je vous conseille l’application Toggl. C’est un timer grâce auquel vous savez, à la fin de la journée, comment a été occupé votre temps de travail, mais qui vous aide aussi à ne pas vous disperser.

Une bonne organisation contre la procrastination

Les conditions de travail idéales contre la procrastination

Maintenant que vous avez réussi à mettre sur le papier, ou sur votre dashboard digital, ce que vous avez à faire, il reste à trouver la motivation et la force de le faire. Bien sûr, vous avez les deux ! Mais elles peuvent très vite s’envoler si l’environnement de travail n’y est pas favorable.

Éviter les sources de distraction

Si vous travaillez de chez vous, vous ne pourrez pas empêcher la voisine de chanter sous la douche, ni stopper le trafic en bas de chez vous lorsque vous décidez de travailler. Cependant, quelques astuces vous aideront à vous concentrer uniquement sur ce que vous devez, et, a fortiori, que vous voulez faire :

Définir des temps de pause

Éviter les distractions ne doit pas pour autant vouloir dire travailler de manière discontinue pendant des heures. Au contraire, cela serait totalement improductif.

Notre cerveau, comme notre corps lorsque l’on fait du sport, a besoin de temps de repos pour être au meilleur de sa forme.
Connaissez-vous l’entraînement fractionné en course à pied ?

C’est tout simplement le fait de s’entraîner en alternant des phases rapides et des phases de récupération. C’est un travail qualitatif qui permet d’effectuer de très belles performances.

C’est un peu sur le même principe que repose la méthode Pomodoro, pour être efficace dans son travail : 25 minutes de travail, pour 5 minutes de pause. Après plusieurs « sessions » comme celle-ci, accordez-vous une pause plus longue.

Inscrivez vos temps de pause dans votre planning (tout ce qui n’est pas écrit n’existe pas).
Ceux-ci sont très précieux et malheureusement ce sont les premiers que l’on supprime.

Les conditions de travail idéales contre la procrastination

Se fixer des objectifs réalisables et motivants

Évidemment, il est important de se fixer des buts, pour avancer. Mais si ceux-ci sont irréalisables, on perd très vite notre motivation.

Ne courrez pas après la perfection

On peut être (ou devenir) excellent dans son travail mais, comme on dit, « personne n’est parfait ».
Se mettre en tête qu’on ne doit faire aucune erreur, à défaut de nous inciter à nous améliorer, va plutôt nous décourager au premier échec. Chercher la perfection est le meilleur moyen de ne rien faire, de ne rien terminer et surtout d’être découragé.e avant même de commencer quoique ce soit !
Être perfectionniste peut être une bonne chose, et c’est souvent très bien vu par la société et l’entourage. Néanmoins, cela peut être pesant dans son quotidien, surtout au niveau de l’évolution et du développement de son activité. Ça peut même devenir un vrai boulet attaché au pied.
Pour éviter de s’auto-bloquer (saboter?) raccrochez-vous à vos objectifs précis et réalistes. Étant donné que la motivation est très importante pour éviter de procrastiner, gardez proche de vous vos succès ainsi que vos apprentissages. Vous verrez bien que ce n’était pas parfait et que cela n’a pas empêché votre réussite.

Evitez de vous comparer aux autres

De la même manière que l’on doit éviter de chercher à ressembler à un « soi » parfait, il est également bon de ne pas avoir comme finalité de ressembler à quelqu’un, de célèbre par ses exploits, ou même quelqu’un de son entourage.
Au contraire, prendre exemple sur le parcours d’une personne peut être une réelle source d’inspiration et de motivation pour se dépasser.
On est tous.tes différent.e/s, et c’est ce qui fait notre force. Il n’y a pas deux personnes comme vous, et c’est extraordinaire ! Vous êtes unique ! Acceptez-vous comme vous êtes, avec vos forces, vos faiblesses, votre passé ainsi que votre ambition. Si votre entreprise n’est pas une nouvelle invention révolutionnaire, et que ce que vous proposez existe sur le marché, c’est exactement votre personnalité qui est unique qui vous permettra de vous démarquer. Ce n’est pas génial ça ?

Par ailleurs, pour être beaucoup plus épanoui.e dans son travail, il vaut mieux se concentrer sur ce que l’on sait bien faire, plutôt que sur ce que sait faire le voisin. Vous n’êtes pas d’accord ?

Admettre lorsque l’on a besoin d’aide

Bien qu’on ne puisse pas avoir toutes les qualités, il y en a certaines dont on aura impérativement besoin dans notre travail.
Pour avancer, il ne faut pas hésiter à demander les conseils et/ou le savoir-faire d’une personne expérimentée. Si cette méchante procrastination ne passe pas, je vous recommande d’en identifier la cause et pour ce faire, n’hésitez pas à vous tourner vers un.e coach business ou encore un.e thérapeute selon vos besoins.
Le bon point, c’est que vous avez déjà fait un pas en ce sens, en lisant mon article 😉

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour bien vous organiser, et être plus efficace dans votre travail tout en restant motivé.e. Et puis, comme dirait un proverbe espagnol « demain est souvent le jour le plus chargé de la semaine », alors… Au travail !

Comment-s-organiser-avec-notion--4
Justine-Arma

Justine Arma

Podcast Girl

Entrepreneur

Badass

laisser un commentaire

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Partager l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email