Justine-Arma

Justine Arma . Podcast Girl . Entrepreneur Badass

Justine-Arma

Justine Arma Podcast Girl Entrepreneur Badass

Faut-il avoir un side project quand on est entrepreneur.e ?

Faut-il avoir un side project quand on est entrepreneur.e ?

Un side project est un projet que l’on lance en parallèle de son activité. Généralement, lancé lorsque l’on souhaite tester une nouvelle idée ou créer son projet d’entreprise avant de quitter son emploi de salarié.e. Mais qu’en est-il de lancer un side project quand on est entrepreneur.e ? Faut-il avoir un side project quand on est entrepreneur ? Pour tenter de répondre à cette question que tous.tes les entrepreneur.e.s se posent, je vais m’appuyer sur l’expérience acquise avec Just in Tuned, que j’ai développé en side project.

Vous voulez savoir s’il est possible et s’il faut avoir un side project quand on est entrepreneur.e ?Je vous dis tout !

Sommaire

Le side project comme moyen d'apprendre

Un espace de création pour tester

Un Side project est une excellente occasion de créer un immense laboratoire pour monter en compétence et tester des choses que l’on ne ferait pas son projet business ou encore avec les client.e.s. C’est exactement mon cas ! Quand j’ai lancé Just in Tuned, j’étais en plein pivot dans mon business. Je venais d’arrêter mes contrats avec les artistes et les professionnels de la musique avec lesquels je travaillais. Et je venais aussi de faire mes débuts en étant mentor pour entrepreneur.e.s.

Faut-il avoir un side project quand on est entrepreneur.e ?

Oser faire ce qu’il n’est pas possible de réaliser sur d’autres projets

Pendant les deux premières années de mon entreprise, j’avais la sensation de ne pas pouvoir appliquer toutes mes compétences sur les projets de mes client.e.s. Je voulais souvent aller plus loin, mais j’étais souvent bloquée entre le budget ou encore les envies/besoins. En développant Just in Tuned, j’ai eu l’occasion de tout construire moi-même, d’appliquer des choses que je ne pouvais pas réaliser sur d’autres projets. Et surtout, sans pression ! J’avais vraiment le droit de me tromper et de casser mon site internet par exemple.

Une parenthèse sans pression

Je n’avais pas peur de faire les choses, car l’objectif de ce projet était de créer un laboratoire dans lequel j’allais prendre beaucoup de plaisir, rencontrer des personnes incroyables, surtout de transmettre des informations et des conseils aux artistes et aux professionnel.le.s de la musique. En aidant d’autres personnes, je m’aidais moi-même.

Néanmoins, l’apprentissage puis l’application demandent du temps et de l’énergie pour faire avancer le projet et concrétiser les idées.

Organiser son planning avec un side project

Développer un side project demande de l’organisation

Un side project est un projet à part entière, qui demande de l’attention et du temps. Pour pouvoir jongler entre son business, ses client.e.s, la vie d’humain et le side project, il faut une organisation en béton. Sans ça, il y a des risques : celui de se surcharger et de délaisser un ou les autres projets. Le risque de se disperser est d’autant plus grand, si des objectifs précis ne sont pas déterminés dès le départ et si le planning est un peu bancal.

En toute transparence, Just in Tuned a pris la place de deux clients dans mon agenda. Pendant une année, j’ai eu deux clients principaux et Just in Tuned avec une organisation au millimètre !

Établir un planning et mesurer le temps passé dans le side project

Pour accompagner ce planning organisé par blocs et projet dans mon NOTION, j’utilisais et c’est toujours le cas, l’application Toggl pour timer mon temps. C’est une application vraiment efficace pour gérer son temps, séparer les projets, les tâches et surtout pour suivre où passe son énergie. Je ressentais une énorme satisfaction quand Toggl me montrait que Just in Tuned prenait bien sa place, qu’il se développait bien grâce au temps et à l’énergie investis.

Développer un side project est efficace pour soi & pour son business

Si vous avez écouté l’épisode Réveille ton Biz’- #9 : Mon bilan de trois ans d’entrepreneuriat j’avais besoin de m’amuser à nouveau dans mon quotidien, et je n’arrivais pas non plus à savoir quel virage allait prendre mon business. Ce qui ne m’a pas empêché de réaliser ma plus grosse année en termes de chiffre d’affaires, en passant en limbo assez serré sous le seuil de la TVA.

Au final, plus je prenais du plaisir dans ces trois projets principaux, plus je montais en compétence et en expertise, plus je développais sans le savoir mon activité et augmentais mon chiffre d’affaires.

C’est un bilan positif pour moi, mais qui a trouvé des limites au bout d’un certain temps.

Faut-il avoir un side project quand on est entrepreneur.e ?

Oui ou non pour lancer un side project quand on est entrepreneur.e ?

Je vais sans doute vous décevoir. À vrai dire, je n’ai pas (encore) de réponse. Et peut-être que je n’en aurais jamais à apporter.

Mon side project m’a rendu meilleure sur tous les points

Je crois dur comme fer que c’est grâce à Just in Tuned que j’ai pu reprendre confiance en moi, mon business, mes capacités et mes compétences. J’ai appris à travailler en équipe en intégrant des stagiaires, puis une alternante. J’ai acquis une expérience et une expertise immense dans le podcasting. N’oublions pas que Just in Tuned a été nommé dans la catégorie Podcast de l’année au Social Music Awards 2020.

Je suis aussi persuadée que j’ai acquis de la maturité entrepreneuriale, en améliorant mes process’, en organisant mon temps et surtout en étant encore plus curieuse qu’habituellement.

Les limites d’avoir un side project lorsque l’on est entrepreneur.e

Je suis néanmoins mitigée sur le “non” d’avoir un side project lorsque l’on est entrepreneur.e. Les limites du side project sont fixées par le temps disponible. À partir d’un moment, il y a forcément un projet qui va prendre plus de place sur un autre projet. Ce qui peut entraîner la mise en danger de l’activité entrepreneuriale, la qualité des prestations sur les projets des client.e.s ou encore beaucoup de frustration.

Tout dépend des objectifs fixés lors de la création du side project. Est-ce que c’est un business annexe et que finalement, les missions pour les clients sont “alimentaires” ? Ou non. Est-ce que le side project est un hobby ?

Faut-il avoir un side project quand on est entrepreneur.e ?

La difficulté de jongler avec le side project quand il prend de la place

Just in Tuned n’avait pas pour vocation de devenir un business, et ça ne sera jamais le cas. J’ai été limité dès que la vision sur mon business s’est éclaircie, quand j’ai souhaité reprendre les commandes de mon entreprise pour la développer, dire au monde qui j’étais et ce que je faisais ou encore pour construire et développer MOVA. Dès que j’ai senti la limite du temps, la frustration de courir entre les projets, les actions, les heures, je commençais à être dispersée. Mon business était compliqué, la gestion de mon planning aussi, les relations avec mes prestataires également.

C’est pour cette raison que Just in Tuned est en pause pour une durée indéterminée, le temps de reprendre mon souffle, mon planning, mon temps et mon business en priorité.

Définir les objectifs du side project dès le départ

Si vous hésitez à lancer votre side project, posez-vous les bonnes questions et pour vous aider, rien de mieux que d’utiliser l’excellent Business Model Canva pour mettre en place vos objectifs, votre ligne directrice et garder la tête froide. Et surtout, amusez-vous !

.

Dites-moi en commentaire, si vous avez déjà lancé un side-project et qu’en avez-vous retenu ? Si vous souhaitez lancer un side project en parallèle de votre business ?

Justine-Arma

Justine Arma

Podcast Girl

Entrepreneur

Badass

laisser un commentaire

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Partager l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email