Sélectionner une page

Mazing - Marvin Marchand compositeur pour les artistes

Marvin Marchand AKA Mazing est un artiste. Compositeur et chanteur autodidacte, il place au centre de ses compositions la sincérité et les émotions. Entièrement investi dans sa passion-métier, Mazing ne se fixe aucune barrière. Rencontre avec ce professionnel à la sensibilité à fleur de peau qui raconte avec brio l’urgence des sentiments à travers la création musicale et le chant.

 

Qui es-tu?

 

Originaire de Lyon, je suis compositeur et chanteur. Très jeune, je suis tombé dans les bras de la musique.
Autodidacte, j’ai commencé mon éducation musicale avec le piano. Par la suite, voyant mon père jouer à la guitare des titres comme «  Hôtel California » de Eagles, j’ai voulu l’accompagner.

Depuis ce temps, j’ai accumulé l’apprentissage de certains instruments avec pour seul guide mes oreilles, mes émotions et surtout ma passion. Tout cela m’a amené naturellement à chanter.

 

Au-delà de savoir joué de la musique, j’ai surtout pris le temps d’essayer de comprendre la musique. J’étais curieux de savoir pourquoi cet accord nous touche plus qu’un autre? Pourquoi ce genre de rythmique groove plus qu’une autre?

 

Mis à part ma curiosité, et ma passion pour la musique, je suis une personne à la fois sensible et perfectionniste. Ces deux caractéristiques de ma personnalité m’accompagnent dans mes créations et font de moi quelqu’un d’assez rigoureux.

Comment es-tu devenu compositeur?

 

Encore une fois, naturellement. Pour faire suite à mon apprentissage des instruments et de la compréhension de la musique, j’ai rencontré des personnes qui pratiquaient la musique assistée par ordinateur (MAO).

 

Grâce à cet outil, j’ai pu retranscrire toutes les mélodies et les rythmiques existantes dans ma tête. Ce support de travail ne donne aucune limite à la créativité. Quel bonheur de créer exactement ce que je souhaitais entendre !

 

Aujourd’hui, c’est toujours le cas. Je passe mes journées entières dans mon studio. Presque à en oublier de manger (bon, la taille de mes joues prouve le contraire). 😉
Je suis devenu compositeur à force de temps et de travail. Dès lors que mes productions plaisaient à des artistes et surtout avaient du potentiel à mes yeux !

Mazing Artiste et compositeur

 

Actuellement tu es compositeur sur le projet de l’artiste Tom Ace. Sur quoi tu te base pour mettre en avant son univers?

 

Avec Tom Ace c’est une longue histoire. Cela fait 5 ans que nous faisons de la musique ensemble. Au fur et à mesure, nous avons créé l’univers Tom Ace en cohérence avec sa personnalité et les kiffs que nous avions en commun.

 

Son projet est entièrement basé sur l’amour pour la musique et le plaisir qu’elle procure. Le leitmotiv du projet c’est qu’il n’y a aucune barrière dans la musique. Et c’est sur ça que je me base. Le kiff avant tout, la création sans limites et un plaisir partagé.

 

Mazing - Artiste et compositeur

 

Entreprendre dans la musique n’est pas seulement ton métier, c’est ta passion. Comment trouve tu le juste milieu entre ton travail et ta passion?

 

Ah ce fameux juste milieu! À ce jour, je ne pense pas l’avoir trouvé. Je suis guidé par ma créativité. Tous les jours, je vais créer sans considérer ça comme un job. Même si oui c’est du travail.

 

Je ne peux pas faire de différence entre mon travail et ma passion, car sans passion, je n’ai pas de travail.

 

Si je commence à délimiter mon travail, par exemple avec des horaires de studio, je m’impose des limites. Et ces limites sont des barrières à ma créativité.

 

D’après toi, qu’est ce qui fait qu’un projet musical perce plus qu’un autre?

 

Tout d’abord, d’un point de vue musical, c’est l’émotion et la sensibilité du projet.
La musique est vectrice de sentiments. Sans émotion, la musique n’est pas la même.

 

Je dis souvent que lorsque je suis en création, lorsque je compose, je commence toujours par poser mon insouciance. La sensibilité est mon émotion du moment. Puis j’ajoute les formes et le format.

 

Aujourd’hui, avec l’analyse de la musique, je pense qu’il y a un certain format à avoir pour que ces émotions soient véhiculées au plus grand nombre et de la meilleure façon.

 

Ensuite, d’un point de vue business, c’est surtout la singularité de l’artiste et du projet.

 

Puis, les moyens mis en œuvre autour sont un levier non négligeable. Un projet ne se porte pas tout seul! L’équipe accompagnante doit croire au projet. Le réseau doit se développer autour. L’image doit être construire intelligemment et la communication doit devenir virale. Aussi bien dans les médias de masse comme la radio ou la télévision, mais aussi par une communauté de fan présente sur internet. En effet, cette communauté est la première ambassadrice d’un artiste.

 

Tout doit être lié et cohérent. Et c’est cet ensemble qui donne plus de chance à un projet de percer.

 

Vous pouvez retrouver Marvin sur Facebook , Instagram , son site et YouTube .